Headline news

Saturday 8 May 2021


This book is dedicated to those people who suffer from any kind of hypersensitivity - whether it be of an immune, sensorial or emotional nature; though it is a useful book for any person who reads it.
Living Fully Nourished - a good nourishment of the body, mind and spirit - is the key to healing. It is a holistic approach, with nutrition (food) as the main subject.
The Living Fully Nourished method examines weakening and triggering factors as the source of diseases, it reveals to the reader how to know oneself, and offers guidance on putting lifestyle changes into practice. It focuses on hypersensitivities, the main theories surrounding their origin, and how to find and apply the most appropriate treatment to overcome them.

Buy it here
 

image/jpg


Wednesday 18 November 2020

Le ballonnement est un des affections les plus courantes et généralisés dans la population.
Il est populairement connu que certains aliments, comme les haricots, produisent des gas. Mais il y a des autres aliments qui peuvent donner du ballonnement aussi.
Comment apparaisse le ballonnement et comment le prévenir?
En général, le gas intestinal est relâché par les bactéries qui habitent dans notre intestin, dans le procès de décomposition des aliments qui sont en train d’être digérés, si il s’est produit un sur-développement bactérien et des aliments ont resté bloqués dans l’intestin pendant un temps suffisant pour fermenter ou pourrir.

Étant doné les habitudes d’alimentation actuelles, aller à selle une seule fois par jour ne suffit pas. La quantité de nourriture que nous avalons, trois ou quatre fois par jour, nous aurions besoin d’aller plusieurs fois à selle. Mais une fois, ou même moins, est l’habituelle. À cause de ceci, une grande quantité de déchets reste stagnant dans l’intestin, avec la conséquent fermentation ou putréfaction, causant le ballonnement.

Le sur-développement bactérien est produit à cause de l’important quantité de nourriture qu’ils jouissent. Ils sont nourris par tout produit que notre corps ne peut pas digéré, s’ils ont permis assez du temps. Il y a plusieurs différents raisons pour lesquels nous ne pouvons pas digérer un aliment en concret: peut être il est indigestible, ou il y a une intolérance alimentaire, ou nous avons surpassé la capacité de digestion due à un excès de quantité; ou nous sommes soumis à beaucoup d’stress ou quelque type de malheur; ou en générale, à ce moment la situation du corps n’est pas l’adéquat pour faire une digestion. Quand nourrit, les bactéries se développent dans notre intestin et relâchent du gas pendant son métabolisme, ainsi que des toxines.

Face a ce problème, il y a principalement deux options:

1) Prendre des antibiotiques et/ou antifongiques et/ou traitements comme l’hydrothérapie de colon, pour enlever les bactéries et/ou champignons de l’intestin. Cette option marche assez bien dans le court terme, mais pas au long terme, parce que si l’alimentation reste inchangé les bactéries sont encore nourris. Le même phénomène se passe avec les fourmis au champ; elles viennent de nouveau après les avoir éliminé s’il y a des restes par terre. De plus, ce type de traitements ou médicaments ne peut pas se prolonger très longtemps, même s’ils sont naturels ou des aliments (épices, ail, herbes, etc.).

2) Changer les habitudes alimentaires et/ou l’style de vie de façon à nourrir seulement notre organisme mais pas les mauvaises bactéries. Nous devrions identifier la raison d’un transit intestinal lent et une digestion défectueuse.

Pour améliorer le transit intestinal, il faut écarter les aliments qui le ralentisse et bloque le passage des aliments plus rapides.

Les fruits son digérés beaucoup plus vite que les autres aliments. La viande et le poisson peut tarder jusqu’à trois jours à faire son passage à travers le système digestive, tandis que les fruits le font en 12 à 24 heures. La consommation de viande peut, par conséquent, bloquer le passage des fruits à travers l’intestin. Les amidons et graisses sont aussi problématiques, en prenant plus de temps pour être digérés que les fruits.

Imaginez votre système digestive comme une rue. Au fond de la rue, il y a un camion qui bloque le passage des voitures. Celles-ci klaxonnent, et le bruit dérange le voisinage, qui blâment les voitures. Mais en réalité, le coupable est le camion. Dans la digestion, les voitures représentent les fruits et le camion représente la viande, poisson, féculents et graisses.

Quand les fruits sont bloqués dans le système digestive, elles fermentent, en dégageant des toxines et de gas toxique, qui est à la cause du ballonnement. Malheureusement, nombreux médecins et nutritionnistes diagnose ceci comme SIBO (de  l'anglais Small Intestine Bacterial Overgrowth, ou sur-développement bactérien en l'intestin grêle)  ou une intolérance à la fructose, et ils conseillent une diète FODMAP, laquelle interdit la plupart des fruits et légumes. Mais ceux-ci ne sont pas la source du problème.


Avant d’arrêter de manger de la protéine animale, j’avais de ballonnement avec les fruits et légumes, avec maux d’estomac et problèmes intestinaux. Après quelque temps, j’ai adopté la diète FODMAP, en éliminant les légumes qui contiennent fructants, ainsi que la plupart des fruits. Mais en réalité, le problème n’était pas ces aliments sains, mais la viande et poisson, laquelle était la cause de mon intolérance au fructants et fructose, en induisant le sur-dévélopppement bactérien. Ceux-ci bloquait et retardait le passage des fruits et légumes à travers de l’intestin. Le moment j’ai changé à une diète composé de seulement fruits et légumes, ces problèmes que j’avait associé avec une intolérance au fruits et légumes ont disparu.

Dans les cas où une diète FODMAP est nécessaire, à la place d’enlever les fruits et légumes, il vaut mieux éviter les produits animaux et tous les autres aliments qui ralentissent le transit, comme les graines, spécialement les céréales avec gluten et raffinés.

La lactose des produits laitiers peuvent être un problème aussi pour la plupart des adultes, à cause de la manque de lactase. Dès le moment du sevrage de l’allaitement, la production de cette enzyme diminue progressivement, jusqu’à il disparaît.

Quant au légumes, ils contiennent des oligosaccharides qui sont indigestes.

Il y a une longue liste de conditions à tenir compte pour jouir d’une bonne digestion: éviter l’excès, ne manger pas trop vite et mâcher bien, faire attention avec la combinaison des aliments, etc. Prendre de l’eau a un impact négative sur la digestion, mais la plupart des aliments ont besoin de boire de l’eau parce que ils sont très secs, comme la viande, le poisson, les pommes de terre, les céréales, les légumineuses et les oléagineux. Dans cette article vous trouverez les aspects les plus importants pour avoir une bonne digestion.

Mais la clé est pour éviter le ballonnement est de maintenir un transit intestinal régulier.


 

image/jpg


Saturday 24 October 2020
Gemma Calzada, Ph.D. et Najat parlent sur les crises respiratoires aigus que Najat souffre depuis le commencement de la pandémie. Ce type de crises sont le vrai SARS, la nouvelle maladie de syndrome respiratoire aigu sévère qui est identifié par quelques médecins en Chine et aux Étas-Unis qui a était le déclencheur de la pandémie. On se questionne s'il y a un lien avec les radiations électromagnétiques.

 

Il existe aussi un témoignage très similaire d'un ingénieur en Espagne: https://www.instagram.com/elfindelcabal/
Et un médecin aux États-Unis qui explique aussi comment les patients arrivent à l'hôpital avec une nouvelle maladie en soufrant manque d'oxygène: https://www.bitchute.com/video/dsjdgqR4mjlX/
Je fais un appel à toutes les personnes qui soufrent des crises respiratoires aigus sans d'autre symptôme d'infection de me contacter pour faire un étude de la possible vrai cause: https://livingfullynourished.com/forms/contact

image/jpg


Sunday 4 October 2020

Un niveau bas de fer en sang est associé avec l’anémie et il se manifeste physiquement avec la faiblesse et la fatigue. Face à cette problème, les médecins conseillent aux personnes affectés de prendre des compléments en fer,  principalement en injections.
Quelques personnes essaient de trouver une autre solution, en augmentant l’ingestion du fer contenu dans sa nourriture. Mais n’a pas l’air de résoudre le problème.
Existe-il quelque autre traitement? Quel est l’origine de la manque de fer?
Les derniers années le numéro de personnes avec carence en fer a augmenté considérablement. Il faut tenir compte du fait que les laboratoires changent les valeurs de référence des tests sanguins au long du temps, et que ceci peut provoquer une “épidémie” de certains types de problèmes de santé. Mais en supposant que il existe vraiment une carence en fer, il y a plusieurs possibles causes.

La première chose qui passe par la tête concerne le sujet de l’apport suffisant en fer dans la nourriture. Nous tendons à penser qu’on ne prends pas assez de fer au repas, donc nous cherchons des aliments à haut teneur en fer:

1) Épinards:
Les épinards sont très riches en fer. Le problème est qu’elles contiennent aussi l’acide oxalique, qui empêche l’absorption du fer. Par conséquent, cette grande quantité de fer n’arrive pas au sang, mais elle est expulsé avec les oxalates.

2) Foie:
Le foie est un organe de détoxication des animaux, or il est chargé de toxines, métaux lourds et tout type de substances toxiques.

3) Poisson et fruits de mer:
Ces aliments sont généralement très pollués avec métaux lourds.

4) Légumineuses, principalement lentilles et soja:
L’inconvénient des légumineuses est qu’elles sont très indigestes et induisent la production de gaz interne.
Le soja contient une grande quantité de goitrogènes, qui perturbent la fonction de la thyroïde. Quelques études montent que le soja est aussi en lien avec le cancer de sein, la puberté precoce et la démence sénile.

5) Viande rouge:
La viande rouge écologique peut être une bonne source de fer si on n’est pas végétarien. Une haute consommation de viande rouge est associé à plusieurs maladies, principalement cardiovasculaires, et aussi cancer.

Autres sources de fer sont le quinoa, le brocoli, le chocolat, les oléagineux ou fruits à coque, la pomme de terre, etc.

Mais normalement on prend assez du fer dans la nourriture pour satisfaire nos besoins journaliers. Le problème principale n’est pas l’apport de fer, mais son absorption.

L’ennemie  principale de l‘absorption du fer sont les anti-nutriments. Les anti-nutriments sont des substances qui bloquent l’absorption de nutriments. On peut lire une description détaillé sur ce sujet dans l’article Les aliments selon leur contenu en anti-nutriments. Les aliments qui contiennent une quantité considérable d’anti-nutriments contre le fer sont:

1) Le café. La caféine peut réduire l’absorption du fer jusqu’à 80%.
2) Les légumineuses, les céréales et autres graines contiennent des phytates qui empêchent l’absorption du fer, zinc, calcium et autres minéraux.
3) Le thé, chocolat, vin, café et vinaigre contiennent des tannins, lesquels en excès peuvent entraîner une déficience en zinc et fer.

Un pauvre absorption peut aussi être causé par un dommage au villosités intestinaux. Ces replis de la muqueuse intestinaux sont responsables de l’absorption des nutriments digérés depuis l’intestin au sang. Quand sa fonction est altéré, cette tâche ne peut pas se dérouler correctement. Ceci est les cas de la maladie coeliaque, une maladie auto-immune dû à une forte intolérance au gluten. Mais l’atrophie des villosités peut aussi avoir des autres causes, comme les parasites, quelques médicaments qui suppriment le système immune, quelques antibiotiques et quelques anti-inflammatoires; la radiation, la maladie de Crohn, un lymphome et le SIDA, entre autres.

L’anémie est souvent en lien avec une déficience en vitamine B12. Cette carence est habituellement dû à une manque du facteur intrinsèque, une protéine sécrété en l’estomac. La manque du factor intrinsèque peut être à cause des médicaments antiacides. Il est aussi possible qu’il s’agit d’une maladie auto-immune où les cellules parietales qui produisent le facteur intrinsèque sont atteintes.

La carence en B12 est souvent à cause d’une flore intestinale déséquilibré. Mème si la quantité de B12 avalé dans les aliments est habituellement correcte, cette vitamine doit être transformé en méthyl-B12 pour être bio-disponible pour l’organisme. Les responsables de cette conversion sont les bonnes bactéries de notre intestin. Mais avec une mauvaise flore intestinale, le procès de méthylation de la B12 ne peut pas avoir lieu et il en résulte la carence en B12.

Une autre possible cause de la carence en fer est le sur-développement de bactéries intestinales qui se nourrissent de fer. La Dr. Natasha Campbell-McBride explique dans son libre Le syndrome entéropsychologique - GAPS que les personnes avec une flore intestinal anormale soufrent différents niveaux d’anémie. Ils possèdent un type de bactéries pathogènes avec une prédilection pour le fer. Ces bactéries consomment le fer des aliments qu’on mange et causent une carence en ce minéraux. Elle opine que les compléments en fer ne résoudrent pas l’anémie, mais tout le contraire; ils fortifient encore plus ces bactéries qui se développent davantage.

Pour soigner la flore intestinal et détruire les bactéries qui mangent du fer Il faut mettre en place un profond changement des habitudes alimentaires. Les compléments ne sont pas la solution. Le traitement GAPS est une possible option, mais il y en a des autres; il dépend de chaque personne. Un étude consciencieux de la diète habituel et de l’état de santé est nécessaire pour décider quel est le meilleur traitement.



 

image/jpg


Monday 22 June 2020
Végétalien ou paléo? Deux approches à la nutrition diamétralement opposés. Comment est-il possible que les deux aient montré de très bons résultats dans la santé d’un grand nombre de personnes?
Végétailen et paléo! Pourquoi ne fusionner pas les deux approches, en prenant le mieux de chaque une, pour obtenir une diète encore mieux?


 
Les nutritionnistes des deux courants ont des arguments valides soutenus par études scientifiques. Les deux comptent nombreuses témoignages qui accréditent la guérison. La raison se trouve dans le fait que les deux représentent un avance par rapport à une “diète conventionnelle saine et équilibré”.
Dans le cas de la diète végétalienne, l’amélioration de l’alimentation est grâce a l’élimination de tous les produits animaux et ses dérivés, pendant que la diète paléo les produits nuisants à la santé qui sont écartés sont les céréales et les légumineuses. C’est à dire, les produits animaux, les céréales et les légumineuses sont tous mauvais pour la santé. En supprimant n’importe lequel de ces produits, la santé va être bénéficié, à condition que il soit remplacé pour des aliments plus sains.
Si une personne devienne végétalienne en remplaçant les produits animaux par produits céréaliers, comme le pain, pizza, pasta, etc., sa santé ne verra pas aucune amélioration, mais probablement tout le contraire. De la même façon, quand on adopte une diète paléo en changeant les céréales et légumineuses par charcuterie, poisson en boîte et produits laitiers, sa santé se verra dégradé.
Il est nécéssaire que les produits de remplacement soient des fruits et légumes. De cette façon, ces diètes entraîneront une amélioration.
Si on ne ressent pas d’amelioration, c’est possible que la diète choisi ne soit pas la plus adéquate.  Par example, pour la maladie de Raynaud c’est plus apropié une diète Paleo que une diète végétalienne, car les carbohydrates complexes sont en cause de cette syndrome. Par contre, la constipation, fatigue, perte de memoire, etc. sont aggravés avec la diète Paleo.
En prenant le mieux de ces deux diètes, c’est à dire, en eliminant au même temps les produits animaux, les céréales et les légumineuses, on obtient une diète qui est supérieure. Or une diète qui soit végétalienne et paléo au même temps comprend les fruits, légumes et oléagineux (noix) . Ceci sont les aliments le plus adéquats à l’espèce humaine. Ceci est l’alimentation préconisé par les Hygienistes.


Mais il faut  tenir compte que quand on change les habitudes alimentaires il est possible d’experimenter une aggravation temporaire, due au procès de detox et un possible syndrome d’abstinence aux produits qu’on est devenu “accro” qui sont éliminés. Pour cette raison il peut être utile de visiter un/e thérapeute en nutrition.
Si vous avec déjà obtenu des progrès dans votre santé en devenant végétalien/ne ou paléo, faites encore un autre pas en avant avec une diète vététalienne et paléo au même temps.






 

image/jpg


RSS news feed